Résidences

Résidences

« Voilà maintenant une dizaine d’années que David Grimal a créé cet ensemble qui a su trouver une place à part dans le paysage musical européen. Et, depuis 8 ans, il est en résidence à l’Opéra de Dijon. Cette résidence a permis d’aborder les grandes oeuvres du répertoire symphonique en proposant au public de 

les redécouvrir autrement, sans chef, après un travail important sur le texte même et en questionnant les sources. Mais les Dissonances ont aussi permis au public d’entendre des oeuvres beaucoup moins populaires, comme le Concerto pour cordes de Stravinsky, les Métamorphoses de Strauss, la Fantaisie concertante de Michael Tipett, les Variations sur un thème de Franck Bridge de Benjamin Britten, des oeuvres de Bernstein et Georges Crumb, Webern, Kaija Saariaho, … 

Des masterclasses ont été régulièrement organisées pour les élèves de la Région. De nombreuses actions de développement culturel ont été menées, de la création des P’titssonances, aux concerts pédagogiques pour les plus jeunes. 

Pour cette saison anniversaire, les Dissonances et l’Opéra de Dijon ont à coeur de partager des chefs-d’oeuvre populaires comme la Mer de Debussy, la 5ème symphonie de Chostakovitch, la 4ème symphonie de Tchaïkovski, ou encore son concerto pour violon, le double concerto pour violon et violoncelle de Brahms, repoussant encore les limites de l’interprétation sans chef, avec la rigueur et la passion qui les caractérisent. 

En abordant des oeuvres de plus en plus complexes aux effectifs de plus en plus importants, les Dissonances ont montré l’intérêt et la pertinence artistiques de leur démarche : une approche d’abord collective, ou chaque musicien est plus que jamais responsable et acteur du résultat musical. Le succès et la fidélité grandissante du public, partout en France, montrent également que cette approche signifie aussi un partage plus intense et immédiat entre spectateurs et musiciens, de la musique et des oeuvres. »

 

Laurent Joyeux, Directeur Directeur général et artistique de l’Opéra de Dijon 

 

En résidence depuis 2008

Installées à l’Opéra de Dijon depuis 2008, Les Dissonances disposent d’un cadre idéal pour l’approfondissement de leur projet artistique.

 

L’Opéra de Dijon dispose de deux salles à l’acoustique exceptionnelle : l’Auditorium (1 611 places), et le Grand Théâtre (700 places). Lieu incontournable de création et production de la vie musicale et lyrique européenne, il a choisi de tisser des liens forts avec les plus grandes phalanges européennes abordant tous les répertoires, mais aussi de jeunes talents qu’il soutient dans la durée, d’encourager la création contemporaine.

 

De nombreuses actions pédagogiques et de développement culturel garantissent un accès privilégié pour tous et particulièrement le jeune public. L’Opéra de Dijon entend ainsi participer à la construction d’une Europe de la culture exigeante et humaniste.

Présence régulière depuis 2006

 

« En fondant Les Dissonances, David Grimal a voulu créer un collectif de musiciens réunissant des professionnels des plus grandes formations européennes et de jeunes talents. « Pas de chef d’orchestre, mais des artistes qui décident de travailler ensemble » : tel est le mot d’ordre qui les rassemble dans un répertoire ouvert à toutes les esthétiques.

L’aventure a débuté au cours de l’hiver 2003, lors d’un premier concert en faveur des sans-abri, en l’église Saint-Leu à Paris. Depuis, les Dissonances tentent de réinventer la notion d’ensemble à l’image d’un grand quatuor à cordes où chacun serait à la fois indépendant et lié aux autres… »

 

Texte écrit dans le cadre du cycle Le modèle orchestral – L’orchestre laboratoire – 2010

En résidence depuis 2006 

 

« …Ouvrant ainsi des chemins de traverse où l’auditeur pourra aborder sous des angles nouveaux le grand répertoire.

Intéressante démarche qui offre les perspectives d’une belle cohérence émotionnelle dans l’interprétation des répertoires les plus divers. »

 

Explosion de Nuances paru dans Le Havre Presse – 28 mai 2010

 

Chargement