Les Dissonances et leur (jeune) public

Implantées dans de prestigieuses institutions, Les Dissonances créent des collaborations sur le long terme, comme à l’Opéra de Dijon et au Volcan du Havre. Ces résidences ont permis de fidéliser un public de plus en plus nombreux et de mener des actions pédagogiques pour les plus jeunes. Avec les musiciens des Dissonances, les enfants découvrent la magie de la musique et explore l'univers singulier d'un orchestre sans chef-d'orchestre.

Des concerts commentés pour les scolaires

Chaque saison, Les Dissonances invitent le public à redécouvrir le répertoire symphonique aux côtés de chefs d’œuvre méconnus. Tous les programmes sont déclinés pour les scolaires, sous forme de concert commenté. Des milliers d’enfants ont déjà assisté à une représentation des Dissonances : les musiciens prennent la parole pour expliquer le sens des œuvres, le fonctionnement et l’histoire des instruments, la passion de leur métier.

Des ateliers autour du violon

Présents depuis le tout début de l'aventure, Alain Martinez et Dorothée Nodé-Langlois inventent des ateliers d'éveil musical. Ils proposent un premier apprentissage du violon sous forme de jeu afin de susciter l’intérêt de chacun pour la musique. Ces ateliers sont conçus pour les adultes, les familles et les enfants en lien avec les médiateurs culturels des salles et structures associées.